Les addictions

« L’accoutumance est une seconde nature, et non moins puissante » (Montaigne)

Certains chercheurs ont émis l’hypothèse que nous pouvions adopter certains comportements pour retrouver les sensations induites par la sécrétion d’hormones ou neurotransmetteurs (adrénaline, cortisol, endorphine).
Considérer que la reproduction de schémas (colère, anxiété, jalousie) est en partie due à l’attente d’un certain état du corps mérite que l’on s’y attarde. Cela ne rappelle-t-il pas le phénomène d’addiction ? Il peut être pertinent d’envisager d’aborder certaines thérapies sous la forme d’un sevrage. De la même façon que la méthadone est utilisée comme produit de substitution à l’héroïne dans certaines cures de désintoxication il est possible de remplacer les perceptions douloureuses liées à des peurs par des perceptions plus apaisées.

A lire aussi :

05mai