Choisissez le plaisir!

Nous sommes plus occupés à combler nos faiblesses qu’à développer nos forces.

Nos faiblesses génèrent de la peur – peur de ne pas être à la hauteur, d’échouer, d’être ridicule etc. Comme nous sommes paramétrés pour porter d’abord notre attention vers ce qui représente un danger, la tentation est forte de s’attacher principalement à le  réduire.

Mais il faut savoir que nos lacunes opposent une forte inertie au changement, alors que nos qualités sont déjà dans une dynamique de progrès.

Ainsi, dans le cadre professionnel, il est intéressant d’identifier vos points forts, d’évaluer leur potentiel de développement et de s’ atteler à leur accroissement.

Il est bien plus facile d’investir votre énergie à optimiser votre créativité naturelle, par exemple, plutôt qu’à corriger votre manque d’organisation (tâche que vous pourriez déléguer)

Modifier vos comportements exige une bonne motivation, laquelle se nourrit du désir qui lui même nécessite du plaisir.

Servez-vous donc, dès que cela est possible de ce puissant moteur qu’est le plaisir.

Celui de l’action ou du bénéfice escompté.

Il se peut même que mécaniquement, les progrès effectués sur vos qualités rendent vos faiblesses insignifiantes.

« L’homme est une création du désir et non pas du besoin » [Gaston Bachelard]

Crédit photo: www.everyoneweb.fr

A lire aussi :

29avr