Dans tous vos états!

A une situation donnée correspond un état affectif ou émotionnel spécifique. Une configuration particulière qui fait appel à des ressources. Ces ressources se conjuguent comme la menthe, le citron et le rhum dans un cocktail. Dans le but très précis de vous permettre d’adopter un mode performant.
Imaginez que vous deviez convaincre votre directeur du bien fondé de vos propositions; au delà des paramètres techniques de votre dossier, c’est la façon dont vous aller présenter vos arguments qui va faire la différence.
Alors quelles ressources sont nécessaires dans cette situation où le pouvoir de conviction doit être optimal?
L’estime de soi, pré requis indispensable
– une bonne gestion emotionnelle et de l’égo
– de l’intuition
– de l’empathie pour bien interpréter les signes d’approbation ou de de désapprobation.
Quelle chances avez vous que ces ressources s’activent toutes au moment où vous en avez le plus besoin?
Certains à force d’expérience réussissent à les mobiliser de façon intuitive. D’autre doivent s’en remettre à la chance.
Mais pourriez-vous les gérer comme on modifie les réglages d’un égaliser musical, en augmentant certaines fréquences, en en diminuant d’autres pour obtenir un son classique, jazz ou plutôt rock.
Pour cela, il faut au préalable bien comprendre les mécanismes en œuvre dans nos comportements, la place que tiennent nos états émotionnels.

Il est facile d’observer que nous occultons presque toujours cet aspect de notre personnalité. Nous agissons comme si cette alchimie échappait à notre contrôle. Nous tentons quelquefois, de facon aleatoire, de faire appel à nos ressources, sans les avoir identifiées. Sans savoir comment les activer. Avec pour résultat, une configuration inadéquate face à un enjeu qui exige de nous l’excellence.
Alors quels sont ces modes et ces ressources? qu’est-il possible de faire et comment le faire?
Ceci fera l’objet d’un prochain article.
Je voudrais pour terminer vous poser une question à laquelle vous pouvez répondre sur ce blog:
Pensez-vous avoir plutôt un bon ou un mauvais contrôle sur la mise en œuvre de ces modes?

Crédit photo:  www.indif.free.fr

A lire aussi :

21sept