Dépoussiérez votre intuition

Pourquoi Christophe Hagg en compagnie duquel je suis intervenu lors d’une conference donnée à l’Essec il y a quelques mois, a-t-il utilisé l’expression, en titre de son ouvrage « poulpe attitude »?: Pour bien souligner que cette capacité pouvait être contrôlée. De la même façon qu’une attitude de prudence ou de bienveillance.
Nous sommes tous intuitifs mais nombreux sont ceux qui ont négligé cette capacité. Qui l’on oubliée parmi toutes ces ressources dont ils pensent avoir égaré « le mode d’emploi ».

J’ai donné il y a quelques jours, à la fédération des jeunes dirigeants de la Mayenne (FJD), une conférence sur ce sujet.
Pourquoi nous intéressons-nous à l’intuition?

l’intuition vient du mot latin « intueri », qui signifie: « regarder attentivement à l’intérieur de soi». Ce qui a donné: insight, visionnaire. Mais c’est aussi sentir: Flair, avoir du nez, du pif, feeling.
Parce qu’elle est une capacité capitale à notre survie
Parce qu’elle est à la source de nos décisions.

Décider c’est prendre en compte un grand nombre d’éléments et de messages. c’est utiliser notre savoir, nos expériences mais surtout être capable de laisser émerger des images, des pensées jusque là disséminées dans les méandres de notre cerveau. Mais aussi d’entendre les messages subliminaux que nous adressent nos sens, nos émotions, notre environnement, nos postures et le langage para-verbal de nos interlocuteurs. les intuitions sont des synthèses résultant d’informations inconscientes . (Le radiesthésiste)
Un peu comme un météorologue qui à partir des données très diverses que lui communiquent des instruments et des chercheurs disséminés sur la planète, est capable de prédire une tempête localisée sur une région. Un dirigeant utilise divers instruments : financiers, juridiques, conseils, contraintes salariales, syndicales etc et L’INTUITION).
Des recherches ont démontré que ce sont les professionnels dont le niveau de responsabilité est le plus élevé, dont les défis sont les plus importants qui utilisent le plus leur intuition.

Les 5 conditions qui nécessitent de l’intuition
1 – Lorsqu’il existe un niveau d’incertitude élevé
2 – Lorsque les références utilisables sont absentes
3 – lorsque les données sont peu nombreuses
4 – Lorsqu’il existe plusieurs alternatives semblables

Les 4 situations
1 – le choix d’un objectif, une stratégie à long terme (un marché, un rachat, une vente, un investissement  (étude de marché). Au bout du compte ce sera notre intime conviction, qui dans la plupart des cas finalisera notre décision.
2 – la décision rapide en situation: réunion, face au danger
3 – l’intuition relationnelle: comment décrypter les intentions de nos interlocuteurs, le recrutement, une association, un collaborateur, le réseau, négociation syndicale.
4 – pour alimenter la créativité: innovation, communication, un discours
Pourtant l’intuition n’est jamais mentionnée sur un CV.

Les intuitions utilisent nos perceptions sensorielles:
Celles provenant de nos cinq sens, de nos organes internes ainsi que nos expériences émotionnelles passées.
Elles recueillent des informations provenant de nos six « cerveaux »:
Le cerveau reptilien (besoins de base)
Le cerveau limbique ( les émotions et la mémoire)
Le cortex (raison, rationalité)
Le cœur (qui possède des neurones)
Le ventre (intestins)
La peau

La relaxation ou la méditation induisent des ondes alpha. Elles sont générées lorsqu’on est calme mais attentif, au bord du sommeil. Elles rendent la membrane qui sépare la conscience, du subconscient perméable. C’est un état très propice à l’intuition.

Le mode intuitif nécessite:
1 – confiance
2 – Gestion émotionnelle (cortisol, dopamine)
3 – Empathie
4 – Out of the box (un œil neuf)
5 – Ecoute Corporelle (se connaître)
6 – Lâcher prise (ondes alpha)

Pour Épicure (-2344 av Paul le poulpe), »l’intuition est la saisie immédiate de la réalité du monde par le corps indépendamment de l’âme » (conscience).

Peut-on développer notre intuition.
Les conditions pour qu’elles s’expriment:
- l’intention
- l’attention
- Il faut que votre système de sécurité soit le moins sollicité possible car il vous sature d’informations, alertes. (Cortisol)
- que vous ayez constitué une bonne base de données interne (expériences en conscience)
- que vous ayez pratiquer l’attention aux échos de votre corps dans diverses situations
- que la question pour laquelle vous souhaitez une réponse soit claire (comment gagner au loto est une question claire mais irréaliste)
- que le désir associé au projet soit fort
- que vous ayez confiance dans votre intuition (identifiez son rôle dans vos réussites)
- que vous pratiquiez régulièrement une technique de relaxation ou de méditation. (Nous « courons devant nos peurs et derrière notre bonheur »
- que vous ayez si possible une pratique artistique
- que vous pratiquiez un sport (exercice physique)

Plus vous serez en phase avec ce que l’évolution attend de vous plus vos capacités seront disponibles.

« Prendre conscience d’un processus cognitif, c’est aussi s’ouvrir à la possibilité de le transformer ».

A lire aussi :

17déc