Devenez un champion de l’empathie

« Si vous voulez être libre de vos émotions il faut avoir la connaissance réelle, immédiate de vos émotions » (Arnaud Desjardin)

L’empathie est la faculté de pouvoir se mettre intuitivement à la place de son prochain pour comprendre son ressenti. Pourquoi représente-t-elle une capacité prépondérante ? Comment la développer ? …

emotion

Etre incapable d’interpréter une émotion en société c’est un peu comme conduire sous la pluie sans essuie-glaces et nous priver d’informations essentielles. Celles qui nous guident dans nos comportements avec les autres.

A de rares exceptions près, toutes les cultures possèdent la même grille de lecture. La colère, le dégoût, la surprise s’expriment de la même façon pour un américain, un roumain, ou un pakistanais. Nos émotions ne prennent pas seulement forme sur notre visage : le ton de notre voix, nos postures, le rythme et l’amplitude de notre respiration peuvent trahir l’embarras, la déception ou la peur. Il est important d’apprendre à décrypter nos propres émotions car cela va améliorer le décodage de celles des autres.

Les champions
Les voyants, lorsqu’ils prétendent prédire l’avenir ou dévoiler certains évènements de votre passé, ne font certainement rien d’autre qu’interpréter vos signaux émotionnels inconscients alors qu’ils vous soumettent à différentes propositions énumérées rapidement.
Ces nombreuses pistes finissent par aboutir à une prédiction probable – une rencontre, un mariage, un voyage.

En situation professionnelle
Dans la complexité des relations professionnelles être un champion de l’empathie nous offre une qualité d’écoute meilleure. Cela permet une plus grande collaboration, de créer des liens, qui, par une communication plus efficace vont apaiser les tensions naissantes et faciliter la résolution de conflits.

Petit exercice:
Pour développer l’empathie, un bon exercice est de nommer chaque fois que cela est possible les émotions au moment où elles s’expriment chez nous. Exemple : je reconnais les manifestations corporelles de la colère (chaleur, rythme cardiaque élevé, tensions musculaires), je prononce mentalement le mot « colère ». Cela permet de développer notre conscience émotionnelle et d’améliorer la gestion de ces mêmes émotions.

A lire aussi :

22fév