Existe-t-il un vaccin contre l’anxiété et le stress ?

cerveau

« L’homme porte en lui le poison et son remède »

Voici très faiblement adaptée au système émotionnel une définition du vaccin.

Le  vaccin est un élément introduit destiné à stimuler les défenses naturelles de l’organisme (le système immunitaire). La réaction immunitaire primaire permet en parallèle une mise en mémoire de l’élément introduit pour qu’à l’avenir, lors d’un prochain épisode anxiogène, le mécanisme de protection acquis puisse s’activer de façon plus rapide.

C’est en me documentant sur la vaccination que l’analogie avec les mécanismes autorégulateurs de la sophrologie m’a interpellé.

Prêtons attention, dans une perceptive sophrologique, aux mots-clé de la définition du vaccin.

Les outils utilisés lors des exercices peuvent être qualifiés « d’élément introduit ».
Notre organisme est déjà doté « d’un système immunitaire » émotionnel. Les rêves, l’oubli, la résilience en font partie.

La relaxation profonde, les visualisations, le travail sur la conscience sont destinés à « stimuler nos défenses naturelles ».

L’autonomie acquise lors de la pratique quotidienne entraîne « une mise en mémoire » des réponses développées.

Le résultat obtenu après quelques semaines est « l’activation rapide des mécanismes de protection acquis » pour empêcher le déploiement des anciens schémas.

A lire aussi :

10avr