Le bonheur de se sentir complet

bonheur complet

« Le bonheur offre en hauteur ce qui lui manque en longueur » (Robert Frost)

L’instant unique que nous pourrions qualifier de bonheur est souvent éphémère. Le plus souvent nous ne savons pas le vivre en conscience, le savourer. Mais qu’est ce qui caractérise finalement le bonheur ?

Probablement le fait que rien ne lui fait défaut. Nous sommes au plus près du sentiment de complétude. Pendant ce court moment rien des regrets du passé ni des appréhensions du futur ne transparaît. Seulement un présent qui se suffit à lui-même.
La contemplation d’un paysage, le partage entre amis, les mots tendres occultent de leur force ce qui nous manquait auparavant. C’est la mesure des écarts entre le présent et ce que nous avons perdu (exemple : la jeunesse) ou ce que nous convoitons (exemple : la réussite) qui est la source de notre mal-être.
En développant notre intelligence émotionnelle, en pratiquant au quotidien la sophrologie dans la pleine conscience, nous devenons plus présents, plus aptes à saisir la magie de ces quelques secondes.
Capitaliser le bonheur affaiblit nos peurs et augmente notre confiance.

Petit exercice de sophrologie pour une plus grande intelligence émotionnelle

Efforçons nous de ne pas nous créer des besoins illusoires capables d’altérer notre sentiment de complétude. Les regrets possèdent ce même pouvoir d’altération.

A lire aussi :

01mar