Le monarque et ses ministres

« La conscience règne mais ne gouverne pas » (Paul Valery)

Nous sommes  les monarques d’un royaume où les terres sont fertiles, l’eau abondante et le climat agréable. Notre peuple pourrait y vivre dans le bonheur. Nous sommes persuadés de gouverner mais c’est oublier tous nos ministres, qui par stratégie personnelle, pour maintenir leur influence, ne vont cesser de solliciter notre attention. A chaque instant,  plusieurs d’entre eux vont pénétrer dans la salle du trône pour nous faire part de leurs remarques.

Le ministre des armées nous met en garde contre les intentions des pays voisins et souhaite obtenir plus de moyens.
Le ministre de la santé craint une épidémie et voudrait voir augmenter son budget…
Ainsi à chaque seconde nous sommes assaillis de questions, craintes et suspicions. Dans ce brouhaha permanent il nous est bien difficile de décider avec  lucidité. Et ce sont nos ministres qui en réalité sont à l’origine de nos choix. Le plus souvent pour de mauvaises raisons.

Ainsi en est-il de notre conscience. Notre monologue intérieur permanent, les incessantes sollicitations de nos craintes et regrets ne nous permettent pas de percevoir la réalité. Notre potentiel de bonheur est entravé par nos ministres intérieurs.

Il est temps de reprendre le pouvoir. De réguler les audiences et d’ assigner à nos ministres leur réelle mission : œuvrer pour le bien du royaume.

Petit exercice de sophrologie pour une plus grande intelligence émotionnelle
Nommer tous nos ministres intérieurs et découvrir leurs stratégies. Par exemple qu’elle est la stratégie du ministre de la jalousie… ?

A lire aussi :

23jan