Qu’est-ce que l’intelligence émotionnelle ?

Selon Salovey et Mayer, l’intelligence émotionnelle est une forme d’intelligence qui suppose la capacité à contrôler ses sentiments et émotions et ceux des autres, à faire la distinction entre eux et à utiliser cette information pour orienter ses pensées et ses gestes.

QE

Un moteur hybride

L’avenir des moyens de transport est aux moteurs hybrides : automobiles permettant alternativement d’utiliser l’essence, le gaz ou de l’électricité. Projet d’un avion de ligne mixte conçus par Boeing et la NASA employant le kérosène et l’électricité. Par le passé le bois et le charbon étaient majoritairement consommés pour produire l’énergie nécessaire puis vint l’ère du pétrole et du nucléaire avec leur cortège d’inconvénients : pollution, coût ou épuisement des stocks, dangerosité. Auxquels il faut ajouter les conflits liés au contrôle de ces matières premières.

Nous pouvons ainsi faire un parallèle avec les deux formes d’intelligence qui nous caractérisent. L’intelligence rationnelle mesurée par le quotient intellectuel (QI) et l’intelligence émotionnelle mesurée par le quotient émotionnel (QE). On a longtemps considéré que la première était le meilleur prédicteur de la réussite professionnelle. Une bonne manipulation de l’abstraction, une capacité de raisonnement logique semblaient à eux seuls selon les tests développés par Alfred Binet, prédisposer au succès. A cette notion faisant de moins en moins l’unanimité, Goleman préféra l’intelligence émotionnelle. qui est une bonne combinaison du rationnel et de l’émotionnel. C’est dans cette configuration qu’un individu trouverait les conditions de son épanouissement.

Semblable à l’électricité d’origine éolienne, photovoltaïque ou produite par une pile à combustible moins chères à terme et non sujette à épuisement, l’intelligence émotionnelle offre des capacités de développement importantes. Pour nous permettre de faire face à toutes les situations énergivore, nous devons sans cesse être en mesure d’alimenter notre moteur. Les recherches récentes démontrent le rendement plus élevé de l’intelligence émotionnelle. Les relations interpersonnelles sont au cœur de notre vie. C’est leurs qualités qui le plus souvent déterminent notre place dans la société. Combien de bêtes à concours, avons-nous connu, incapables de convertir leurs aptitudes en véritable réussite ?

Les capacités

L’intelligence émotionnelle se mesure par le quotient émotionnel (QE) et peut se définir par:

  • La compréhension de ses émotions
  • La maîtrise de ses émotions et de ses impulsions
  • La compréhension des émotions d’autrui et la façon d’y réagir
  • L’inspiration et l’influence sur les autres
  • Le développement des émotions et la gestion des conflits.

Peut-on l’augmenter ?

L’intelligence émotionnelle peut être développée et entraînée. Elle se développe avec le temps et il est possible de l’améliorer par la formation ou la thérapie.

Les compétences émotionnelles ne sont pas des talents innés, mais plutôt des capacités apprises qu’il faut développer et perfectionner afin de parvenir à un rendement exceptionnel.

Le rôle des émotions est de signaler les changements – qu’ils soient réels ou imaginaires dans les relations entre un individu et son environnement afin de fournir une réponse efficace et lui permettre une meilleure adaptation.