Les bénéfices de l’intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle peut être le meilleur prédicteur du succès dans la vie, donnant une définition plus juste de l’être intelligent.
echelleLes personnes dotées d’un quotient émotionnel (QE) supérieur à la moyenne réussissent en général mieux à faire face aux exigences, pressions et contraintes du quotidien. Il leur confère une meilleure capacité à maîtriser leur environnement en leur permettant de:

• Mieux s’adapter, c’est-à-dire savoir mettre en œuvre toutes les solutions, physiologiques et comportementales pour être en adéquation avec l’ensemble de notre environnement – les conditions climatiques, la société, la flore, les ressources. Tout ce qui peut favoriser ou mettre en péril notre existence.
« Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements » [Charles Darwin]

• De gérer les tensions, contributions habituelles à la recherche de performance et à l’obligation de résultat.
Les tensions ne doivent jamais devenir des obstacles à nos projets aussi est-il indispensable d’acquérir les outils de régulation émotionnelle.

• D améliorer la compréhension des émotions et sentiments des personnes que nous côtoyons. Induisant ainsi une qualité d’écoute meilleure. Cela permet de créer un lien qui souvent va apaiser les tensions naissantes par une communication plus efficace ou faciliter la résolution de conflits.

• De mieux collaborer. La capacité à collaborer est  une composantes importante de l‘intelligence émotionnelle. Comme les autres, elle peut elle être accrue. Il est possible en effet de développer la communication, de minimiser les ego et les affects, d’augmenter le sentiment d’appartenance et de faire partager une vision commune.

• D’accroître la créativité en rassemblant dans notre zone de travail conscient les éléments disséminés dans des zones éloignées du cerveau et en leur donnant une forme nouvelle. Pour cela il est nécessaire de solliciter les souvenirs inscrits dans nos sens, puiser dans notre base de donnée interne riche de milliards d’informations. Il faut par ailleurs travailler à déterminer la configuration la plus appropriée à l’émergence de concepts originaux en identifiant le contexte, les circonstances, les postures, le degré de détente, de réceptivité et de concentration les plus productifs

• D’augmenter notre charisme. « En imposer pour ne pas avoir à imposer, voilà en quoi consiste le charisme » François Proust.
Un des composants essentiels du charisme est la séduction.
N’est charismatique que celui qui séduit. Soit par son apparence (signe d’un patrimoine génétique sain), mais cela peut ne pas suffire, soit par ses qualités et aptitudes.
Susciter l’adhésion est indispensable, il est nécessaire par ailleurs d’avoir confiance en soi, de savoir communiquer et posséder au moins une aptitude clé (talent, humour, culture etc.) Il est également important d’avoir une grande visibilité sociale et d’être un catalyseur d’émotions positives.
On peut aisément noter qu’un grand nombre de ces paramètres peut être développé.