Émotion et intuition, quand le management devient intelligent

Quel rapport y-a t-il entre le dirigeant de TBWA France , Nicolas Bordas, la responsable RH de pepsico, Delphine Dupuy, Christophe Haag : auteur de  » la poulpe attitude et moi-même? eh bien, c’est la conférence que nous avons donnée dans le cadre du club RH de l’ESSEC le 3 avril dernier devant un public composé de responsables RH, responsables gestion des talents, responsables  développement des compétences ainsi que quelques coachs.  Le thème en était  » Émotion et intuition: quand le management devient intelligent ».  Nos interventions se sont entrecroisées pour présenter chacun une perspective originale: sous la forme d’une part de retours d’expérience, grâce aux deux personnalités de l’entreprise, puis plus pédagogique, d’autre part, grâce aux recherches de Christophe Haag sur les mécanismes de l’intuition et à mon expertise sur les mécanismes émotionnels et comportementaux.

Le cocktail qui a suivi nous a permis de partager avec le public notre intérêt pour ces compétences émotionnelles et leur rôle dans l’entreprise.
Vous  pourrez trouver la transcription des échanges en suivant ce lien:  #mce_temp_url#

13avr
0

L’économie relationnelle

Notre vie entière est conditionnée par deux flux d’échanges ;
– Les échanges de biens ou de services
– Les échanges émotionnels
Une équipe de rugby, un couple, une entreprise, toutes nos sociétés obéissent à ce principe : je jardine, tu cuisines ou bien je me charge de ta préparation physique, tu emmènes notre équipe à la victoire. > Lire la suite…

06avr
0

Les qualités prisées par les grands patrons

Lorsqu’on les interroge, certains parmi les plus grands dirigeants, avouent que lorsque ils recrutent, ils sont avant tout sensibles à des traits de caractère. Leurs réponses sont donc rassurantes pour les autodidactes et ceux qui ne possèdent pas un CV très étoffé. Eux-mêmes ont utilisé ces qualités pour réussir. Voyons ce qu’ils ont à nous dire.
> Lire la suite…

22mar
0

La vraie différence!

J’ai observé que la plupart des individus possèdent une meilleure conscience de leur niveau technique que de leurs aptitudes émotionnelles. Vous savez très bien par exemple évaluer votre expertise en analyse financière mais vous méconnaissez votre véritable capacité à faire face aux pressions. Vous saurais comment développer la première alors que la seconde vous semble être hors de votre juridiction.
> Lire la suite…

10mar
0

Une mauvaise communication inter services

Que se passe-t-il lorsqu’un stress apparaît?
Techniquement le mécanisme de régulation émotionnelle a pour but après que le message a été délivré par le système limbique (danger, regret, colère etc.) de transférer le dossier au cortex préfrontal (le raisonnement) ; Un peu comme la réception d’un hôtel qui communiquerait le nombre d’arrivées à la gouvernante pour qu’elle soit en mesure de planifier l’intervention des femmes de chambre.
habituellement le dossier est bien transféré, mais souvent le mécanisme d’alerte continue à nous surcharger de mails alarmants : « Non mais c’est inadmissible, tu ne va pas te laisser faire. Où bien, tu ne t’en sortiras jamais, pourquoi est-ce que ça se passe toujours comme ça ? »
Difficile pour le cortex de travailler dans la sérénité.
Imaginez que vous vous deviez présenter un rapport devant un jury ou lors d’une réunion. Mais quelques instants auparavant vous avez appris que le prêt pour l’achat de l’appartement que vous convoitez a été refusé. Vous devez mobiliser toutes vos capacités pour bien communiquer vos informations, convaincre votre auditoire, paraître serein, pendant que le casque sur vos oreilles diffuse la pire musique que vous connaissiez. Voilà à peu près ce qui se passe en vous pendant le stress.
Concentration, lucidité, créativité nécessitent que les informations intérieures, celles provenant de notre corps (les tensions) et extérieures (bruits paroles, images) soient parfaitement triées et tenues à la distance nécessaire.
« Les fondements mêmes de toute vie spirituelle sont, primo : discerner le réel et l’illusoire ; et secundo : se concentrer sur le réel. »
de Frithjof Schuon

Crédit photo: www.sligo-hotel.ie

05mar
0